Je sais qu’il est déjà tard
Et que la lumière se fait rare
Quand la couleur de ton souvenir
renaît dans un dernier soupir.
Je sais que nul ne sait vraiment
Ce qu’il voudrait qu’il soit
Après la traversée du temps
Il restera seulement une croix.
Je sais que tu ne reviendras pas
J’y ai cru et en porte le poids
L’esprit figé pareil à une statue
L’âme en haleine et éperdue
Je sais qu’il reste tant à faire
Une trajectoire, une envolée
Une avancée vers le paradis vert
Qui se répéterait une éternité.