dimanche 11 février 2018

La boîte aux lettres

Ta boîte aux lettres: antre de prospectus publicitaires et de factures à honorer soit un condensé de ce qu'un destinataire est devenu pour notre société. Pour le courrier du coeur on repassera. Dis moi ce que tu achetes je te dirai ce que tu n'es pas.
Posté par Bruno Uytters à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 10 février 2018

Croisement

Leurs textes se sont croisés à défaut de leurs corps.
Posté par Bruno Uytters à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 9 février 2018

Et soudain

Et soudain lorsque le clocher sonne il y a des jours où l'on est plus personne
Posté par Bruno Uytters à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 8 février 2018

Le tien

Prends ton temps puisque c'est le tien
Posté par Bruno Uytters à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 février 2018

Pas de temps

Aujourd'hui, dans ce monde stressant, semble prévaloir l'injonction " pas de deux temps à perdre ! " Tout devant être réalisé dans l'instant.
Posté par Bruno Uytters à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 6 février 2018

Un calcul d'algorithmes

La vie devient un calcul d'algorithmes. La probabilité de mourir idiot s'accentue d'autant plus que notre existence a cesser de croire au bénéfice tiré par le hasard.
Posté par Bruno Uytters à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 février 2018

La magie

La neige nous a donné rendez-vous. Elle tient ainsi à nous rappeler la magie qui nous animait quand dans l'enfance nous faisions fête à sa venue.
Posté par Bruno Uytters à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 4 février 2018

Les trajectoires

Trajectoires rectilignes sur fond céleste.
Posté par Bruno Uytters à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 4 février 2018

Le blanc des yeux

Tu la regardes dans le blanc des cieux. La tête dans les nuages, encore et toujours à rêvasser.
Posté par Bruno Uytters à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 3 février 2018

Je sais

Je sais qu’il est déjà tard Et que la lumière se fait rare Quand la couleur de ton souvenir renaît dans un dernier soupir. Je sais que nul ne sait vraiment Ce qu’il voudrait qu’il soit Après la traversée du temps Il restera seulement une croix. Je sais que tu ne reviendras pas J’y ai cru et en porte le poids L’esprit figé pareil à une statue L’âme en haleine et éperdue Je sais qu’il reste tant à faire Une trajectoire, une envolée Une avancée vers le paradis vert Qui se répéterait une éternité.
Posté par Bruno Uytters à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]