dimanche 10 février 2013

Mon spectre

Mon autre est mort J'aurais dû réver pour deux Il a préféré effacer sa présence d'un léger souffle vaporeux. Ne serions-nous que de l'air ? Ne serions-nous que de l'eau ? Mon autre est mort j'aurais dû rêver pour deux. Ne me répond que le vide cet étrange cri contagieux
Posté par Bruno Uytters à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 10 février 2013

La mer comme compagne

Elle s'étale pour nous en faire perdre la vue. Tout à l'extrême de la fin s'arrête l'horizon. Et là, se trouve une rive de rochers blancs. Plus près, ce n'est qu'écumes, où mes pieds ont trouvé le frais. C'est aussi et définitivement l'appel déchirant brumes et nuées, de mouettes exaltées. Et on partage de corps et d'esprit cette valse infinie que de frêles embarcations se sont données pour vie. Et on comprend aussi qu'il n'est nulle compagne que d'autres aient choisi, alors que sonne solennel, pour marquer sa... [Lire la suite]
Posté par Bruno Uytters à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2013

L'amitié ou le voyage

La femme de Victor a les yeux délavés. Quand je l'observe se déshabiller, je me noie en elle sans même l'avoir effleurée. Victor est un ami ou plutôt il croit en être un. Aujourd'hui, j'ai sa femme dans mon lit et demain aussi. Je suppose qu'il devinera mon manège au Grand jour ! Il n'est pas sûr que je me fasse tout petit. Dans neuf mois, la femme  Victor aura un enfant. Il aura les yeux délavés de sa mère et les cheveux dorés de ...son père. La veille de sa naissance, je partirai à l'étranger. J'aurai perdu un ami, un... [Lire la suite]
Posté par Bruno Uytters à 09:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2013

Cette distance qui nous rapproche

Je m'en étais allé pour mieux te regarder Te parcourant de loin, telle que tu es je t'aperçus. Te découvrant si bien je  m'en revins à toi. Mon seul amour je t'aime de partout.
Posté par Bruno Uytters à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 février 2013

Jour et brouillard

De grises couleurs s'étalent et m'environnent telle cette brume enhardie d'où émerge l'improbable lutiole. D'évanescentes vapeurs imprègnent mon étoile et la rendent absente oubliée et anonyme. C'est la flagrance clarté qui ainsi s'adonne au plaisir de mille feux transperçant mille voiles; l'entonnoir rampant  d'obscurcissantes toiles que dessine l'indiscible de mon âme.
Posté par Bruno Uytters à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 février 2013

Céline se marie

Céline se marie j'ai apporté des fleurs Céline se marie la synagogue m'écoeure.   Céline se marie son prince charmant, un sot. Oui Céline, c'est la vie si moi je suis de trop.   Céline, mon envie éclate en mille morceaux tel le verre à terre tombé de tellement haut   Oui Céline est gentille elle m'a appris des mots qui rime avec je t'aime et puis avec des maux.   Mis dans mon escarcelle ils sonnent un peu faux Mais Céline ton bonheur est mon plus beau cadeau.   Céline elle est belle ... [Lire la suite]
Posté par Bruno Uytters à 09:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 7 février 2013

Il y a

Il y a des souvenirs et ça dure.   Il y a  des souvenirs qui saturent.   Ok c'est la mémoire qui travaille ton passé OK c'est la mémoire  ressassée.   Il y a des paroles qui s'envolent en lambeaux.   Il y a des paroles qui s'envolent du cerveau.   Il y a des serments qui tiennent lieu  de caveau.   Il y a des serments comme autant de contrats familiaux.   Il y a  Il y a. Il y a Il y a.
Posté par Bruno Uytters à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 6 février 2013

Perception sombre

Tout est question de perception. Car que voit-on en fin de compte ? Du matin jusqu’au soir et quand se prolongent nos nuits.   On jette les yeux apeurés sur ce qui nous cerne….nous attèle et nous asservi. Et qui plus est, nous avançons dans la pénombre qui s’obscurcit.   On a beau s’y résoudre on ne s’y habitue jamais. A la vue comme à la vie, on avance tremblant. La fin est au bout de ce chemin glauque. Tout est question de perception. 
Posté par Bruno Uytters à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 6 février 2013

Pierre d'achoppement

Finalement, que puis-je en penser ? Difficile de se faire une opinion dans cette course qui m'occupe. Le quotidien me happe, et le regard sur les choses se révèle distorsion. Distorsion qui ne permet pas de cerner l'essentiel de l'accessoire. Pour peu qu'une différence existe. Créer c’est construire et cela pourrait être un exutoire, la raison récurrente qui porterait ce poids, celui d'une existence; un peu comme le vent dans la chanson de Noir désir. Et quand j'écris construire, c’est se développer humainement, travailler ses sens... [Lire la suite]
Posté par Bruno Uytters à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 5 février 2013

Malmonde

Il est des jours sans issue.   Des jours dont il voudrait la fin.   Que les heures claires finissent.   Que toutes les horloges de la terre en une fois périssent.   Car si le monde fait mal c'est qu'il est mal fait.   Une nuit éclate ainsi le nerf.   La ville elle, elle dort. Il sort cette fois dehors. La mort l'attend enfin.   Car si le monde fait mal c'est qu'il est mal fait.     Il grimpe sur les toits Sa démarche est si sûre. Il écarte haut les bras... [Lire la suite]
Posté par Bruno Uytters à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :