dimanche 11 mars 2018

Sa muse

Il a tout retenu Il n’a rien oublié Telle une mise à nu Une intense félicité. Il n’a rien négligé En guise de salut Qui ne l’aurait sauvé de ses espoirs déçus. Elle demeure sa muse Malgré le temps passé Dans l’obscurité diffuse une lumière étoilée. Il n’a rien négligé En guise de salut Qui ne l’aurait sauvé De ses espoirs déçus. Une flagrance advenue Une merveilleuse venue Un accord parfait Dans un beau lit défait.
Posté par Bruno Uytters à 12:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 11 mars 2018

The curtain

Derrière le rideau on est toujours tenté de regarder.
Posté par Bruno Uytters à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 10 mars 2018

L'ingratitude

Comment pouvoir faire preuve d'ingratitude alors que la nature nous offre ce qu'elle a de plus beau.
Posté par Bruno Uytters à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 9 mars 2018

Le S

Pour aborder les choses sans les saborder. Il suffit de ne pas mettre le s.
Posté par Bruno Uytters à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 8 mars 2018

Se lever tôt

La recette de la bonne heure. Aimer se lever tôt.
Posté par Bruno Uytters à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 mars 2018

Lire ou écrire ?

Lire ou écrire à choisir c'est toujours rester dans l'aire lettres.
Posté par Bruno Uytters à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 6 mars 2018

Une vie après la vie

En zone urbaine il est sot de se poser la question existentielle: y - a-t-il une ville après la ville ?
Posté par Bruno Uytters à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 5 mars 2018

La force de coriolis

La gouvernance des peuples aujourd'hui suit la force de coriolis. ...soit toujours plus vers la droite.!
Posté par Bruno Uytters à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 4 mars 2018

Ce temps

Ce temps nous est précieux ce temps nous est compté ce temps qui passe, sérieux ce temps qui passe, galvaudé. Evaporé, disparu par vanité, veine tentative de faire mieux dans la course, dans l'avancée Combien se sont crus dieu pour finir par renoncer. Des vies entières passées sans réaliser combien ceux qui importent s'en sont allés depuis parmi les cieux. Que reste-t-il d'eux ? Souvenirs jaunis et froissés Que reste-t-il d'eux ? Une trace dans un coeur blessé.
Posté par Bruno Uytters à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 3 mars 2018

Vain et inutile

Tout lui semble vain et inutile. Et à ce titre le geste est d'autant plus beau.
Posté par Bruno Uytters à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]