mardi 23 août 2016

Aussi terrible que le premier mais illuminé par une grâce positive. Un roman rock à mettre entre toutes les mains. Un regard lucide, vertigineux sur une société en déliquescence sur fond de sociologie urbaine et d'étude de moeurs postmoderne.
Posté par Bruno Uytters à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]