lundi 11 février 2013

Le poète viennois

Helmut à la bougeotte de celle qui vaut la peine il a la prose facile qu'il colle dans le métro.   Pour ceux qui s'y attardent il offre quelques mots Pour ceux qui s'y hasardent le mur est un écho.   Reflet de ses sarcasmes qui ne sont plus secrets fragments de son message qu'il nous donne en partage.   Entre Marx ter et Westbanhof Entre Marx ter et Westbanhof
Posté par Bruno Uytters à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]